La place du jeu dans le développement de l’enfant

jeu

Activité spontanée et subjective où se mêlent le plaisir et la curiosité, le jeu est aussi un facteur important dans le développement de l’enfant.

Le jeu dont je parle est celui que l’on considère dans sa forme la plus simple, c’est à dire une activité spontanée, libre (sans règle ou but apparent), choisie par l’enfant. C’est par exemple, votre bébé qui clapote l’eau du bain, fait rouler ses petits pois sur la nappe pendant le repas.
C’est votre enfant plus grand, qui saute les marches 3 par 3, qui essuie toute la buée déposée sur la fenêtre de la salle de bain. Tous ces moments où votre enfant est en activité, où il « s’invente » un jeu, votre enfant se construit.

Le jeu, touche à tous les aspects du développement de l’enfant, favorisant son développement « global ».

Oui, mais comment ?
Le jeu comporte plusieurs composantes qui entrent dans le développement de l’enfant et la construction de sa personnalité :

  • une composante sensorielle ; en manipulant des objets, votre enfant prend conscience de leur texture, de leur couleur. Son audition se développe en écoutant le son du tic-tac de l’horloge , de la voiture de pompier qui passe au loin, ou encore une histoire racontée par sa grand-mère.
  • une composante motrice ; en se déplaçant votre enfant développe sa motricité globale, son schéma corporel et son organisation spatiale. Et en manipulant des objets de petites tailles (les petits pois!), il favorise sa motricité fine.
  • une composante cognitive ; qui permet à votre enfant de construire sa pensée. Tout le monde a en tête le bébé qui jette (et re – jette) son biberon du haut de sa chaise haute ?
  • une composante socioaffective ; qui progressivement permettra d’apprendre à partager, à communiquer et à tenir compte des autres.

Le jeu libre est l’activité par essence de l’enfant, il est une nécessité primordiale pour un développement global harmonieux, il est et restera source de plaisir.